Partir avant l'aube

Pour aller à sa rencontre, arriver aux premières lueurs du jour, c'est la promesse de rassasier tous ses sens de l'instant.
Sentir le froid mordant du matin d'hiver m'envelopper, écouter le silence avant l'éveil.
Ne pas simplement regarder, mais voir intensément la fragilité du lieu, l'éphémère, observer le sauvage.
S'immerger dans ce lieu pour toucher à l'essentiel, goûter à une forme de liberté. Contempler sans retenue.
Venir et revenir encore dans ce méandre de la Seine, pour retrouver dans ce lieu ordinaire, le lien fort qui me lie à la nature.